Actualité

Stage à Saou, calcaire, bolognaises, 6b, et couchers de soleil

Publiée le 27 octobre 2020

Grâce aux incantations de la part des 8 jeunes et des 2 cadres du comité pour avoir un temps clément, le stage n’eut le droit qu’à quelques gouttes de pluie… mais commençons par le commencement :

Lundi 9h tout le monde est réveillé et un peu frigorifié, sur le parking du comité. 4 clubs sont représentés : Saint Pierre Escalade, Val’Roc, Les Lycoses, l’ASLGC. Nous partons donc gaiement direction le sud. Sur la route une petit halte pour faire un point sur les menus, retirer quelques aliments portant à débats (le malheureux cassoulet de Gabin), puis invasion du super marché pour finir d’acquérir l’ensemble des victuailles nécessaires à la semaine. Arrivée au camping efficace : pic nique, montage de tente (on aurait du en prendre en photos, quelques unes étaient plus grande que la salle commune:) ) répartition du matériel puis direction la Graville pour prendre :

  • la température du caillou dans les 5,
  • un peu de vent,
  • et des photos de coucher de soleil.

On fini la journée sur des bolognaises et des jeux de sociétés.

Mardi on file au rocher des abeilles. Il fait beau, chaud, un poil de vent. Les jeunes commencent à réviser la manip de haut de voie. Premières voies en têtes pour des garçons. Beaux combats dans une 6a+ pour une bonne partie du groupe. On finit la journée en visitant le château sommital, et en grignotant les graines d’orties. Retour au camping, douches, repas, et veillée elfique afin d’éliminer tous les orques qui trainaient dans le camping.

La soif de voies dures sera rassasiée le mercredi. Direction la barre de Suzette à Pont de Barret. Après quelques chutes mémorables d’Alexis (en voulant faire une traction sur une branche morte) et de Louis (en voulant aller un peu plus vite que les autres dans la pente ?! ), le groupe part à l’assaut d’un joli 6b+  à méthode et d’un 6a bien conti. Le site étant propice aux inversées la pose de pieds fut sélective. Journée dense, on finit tous « claqués par terre » comme disent les jeunes d’aujourd’hui.

Jeudi la météo est incertaine, la pluie est annoncée, on demande donc de l’aide au super club des Lézards Vagabonds au Pouzin : l’occasion d’essayer la voie de vitesse, de faire du bloc, des ateliers de chutes en tête plus ou moins marquantes (spéciale dédicace à Valentin). On finit sur un tournois, remporté par un duo de choc (Elodie et Aloïs), qui a gagné le droit de… choisir en premier sa couleur de chamalow à braiser pour le soir !!! Arrivée au camping le gardien nous apprend qu’il n’a pas plu de la journée, on en profite pour faire un stock de bois avant les premières gouttes. La soirée passée à alimenter le feux se conclue par un spectacle combinant un numéro de chacun : blagues de Valentin, flop de Lucas, tours de magie d’Elodie, Clara, et Aloïs, Rap mémorable de Lola, ambiance sonore étoilée pour Emma et Louis, tour de diabolo pour Gabin, expérience renversante de la part d’Alexis… on rentre dans les tentes accompagnés d’un peu de pluie.

Denier jour : rangement sous les gouttes, un peu boueux nous faisons le bilan collectif de cette semaine : si les jeunes ont bien progressé sur leur implication pour le collectif, leur avancée fut marqué par l’engagement qu’ils ont mis dans leur grimpe. rien que pour ça bravo !

On remet ça l’année prochaine ?

Un grand merci au CAF de Saou pour les équipements de voies, au club des Lézards Vagabonds, et à Benoît pour les pommes 😉

Partager


Nos partenaires